Médiations press trophies : Le Jour rafle 4 prix

La 5ème édition de récompense des journalistes s’est refermée vendredi 4 mai 2012 au St John’s plazza de Douala.

St John’s plazza de Douala. Un soir du vendredi 4 avril 2012, je me souviens. Que de belles images. La salle est pleine. Tout le monde est sur son 31. Les jeans et les T-shirts que revêtent les reporters au quotidien ont disparu pour céder la place aux costumes et tenues de ville. Tout le monde a le sourire aux lèvres. On oublie un peu l’ambiance des rédactions, le stress du travail. Chacun est content de passer ce moment avec son confrère ou sa consœur. Painting show, défilé de mode des journalistes et prestations scéniques agrémentent la soirée. Autour de 23 heures, les choses sérieuses se dessinent.

Les lauréats de la 5ème édition des Médiations press trophies sont dévoilés au fur et à mesure que le temps passe. Les reporters du quotidien Le Jour, desk de Douala, se démarquent par le nombre de prix remportés. Quatre prix sur les 10 en lice pour la compétition de cette cinquième édition des Médiations press trophies. Denis Nkwebo, rédacteur en chef adjoint du quotidien Le Jour, chef du desk Douala ouvre le bal. Il remporte ainsi le prix du meilleur reportage en presse écrite avec « Bakassi : récit de la dernière attaque des pirates ». Après quelques prix décernés, Le Jour est encore honoré. Mathias Mouendé Ngamo est appelé sur le podium. Il remporte ainsi le prix de la meilleure photographie de presse écrite.

La meilleure enquête presse écrite. La remise de ce prix était spéciale. Il a été décerné à trois personnes. Assongmo Necdem et moi-même, du journal Le Jour, sur l’enquête qu’on a réalisée et cosignée sur les affrontements entre les populations de Bilonguè et Makéa en 2011 et le trafic de drogue dans ces quartiers de la ville de Douala. Blaise Djouokep, du quotidien Mutations desk de Douala est un autre lauréat du même prix. Il a fait des investigations sur l’absence des traducteurs et interprètes dans les tribunaux. Une situation qui est le plus souvent à l’origine des renvois de procès. Le lauréat de la catégorie sixties, prix spécial du jury est Patrice Etoundi Mballa, chroniqueur au journal d’Haman Mana. D’autres lauréats ont reçu des prix au cours de la soirée. D’après le jury de l’édition 2012 de Médiations press trophies, 217 candidatures ont été enregistrées cette année.

Armelle Sitchoma

Les autres prix

Meilleur reportage magasine : Marcel Amoko, politis, Kalak Fm

Meilleur reportage web : Douala Réné Kasier

Meilleur reportage Tv : Elton Djeutcha, Dbs

Meilleur site d’information en ligne ; elitefoot.cm

Meilleur reportage radio : Steve Olivier Epoh Ndema, Kalak Fm

Meilleur dessin de presse : Aboubakar Nbeukoum, dit Abou, La nouvelle expression

Publicités

A propos Armelle Sitchoma

Hi! Bienvenue à la source de l'information. Je suis un reporter résident au Cameroun. J'aime l'information, la bonne info, la culture et surtout les TIC.
Cet article, publié dans Culture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s