Rts awards : 10 ans en or

La cérémonie de récompense des artistes organisée par la Radio Tiemenie Siantou s’est déroulée le 28 mars 2012 au Palais étoile de Coron.

Ministres, députés, maires, artistes, comédiens, fans et mélomanes. Bref, toutes les couches de la société y étaient représentées. Pour cette 10ème édition des Rts awards, la Radio Tiemenie Siantou via son promoteur et son équipe d’organisation a mis les petits plats dans les grands. Salle bien décorée et bien rangée, chaque invité sur son 31 et pour couronner, un tapis rouge pour accueillir les invités. Salle de réception, balcon, banquette, shabba. Tout était occupé. Certains étaient même debout. A 20 heures, la salle, d’une contenance de plus de 600 places étaient pleine à craquer. Les retardataires, placés à l’extérieur du palais étoile, avaient de quoi se distraire. Quelques uns se font prendre en photographie sur le tapis rouge. Dans la salle, les yeux sont rivés sur le podium spécialement aménagé pour la circonstance. Un grand rideau blanc, des lampes à arc comme dans une salle de spectacle disposées de part et d’autre du podium. Bref, le décor est planté pour que la 10ème édition des Rts awards soit belle.

Après les discours, vient le moment tant attendu. Le temps des récompenses. Au fil de la soirée, le duo de présentateurs de la soirée déroule les vainqueurs et le suspense ne cesse de gagner le cœur des invités. « Après les Canal d’Or, c’est autour des Rts awards », lance un invité. Le groupe X-Maleya, comme à la précédente récompense, vient de s’en tiré avec le plus grand nombre de prix. Trois prix. Soit le prix du meilleur groupe de musique urbaine, celui du meilleur album de musique et le prix du meilleur studio de music qui n’est rien d’autre que le « Sound Arts studio » qui les produit. Parmi les 11 prix en compétition, il ne reste plus que 8 prix. Ensuite, vient Mani Bella. Celle qui conseille les uns et les autres d’arrêter de faire du « kongossa » s’en tire avec deux prix. Celui de la révélation musicale féminine et celui du meilleur bikutsi 2011. Les autres s’en sortent avec un prix. Des révélations musicales, des innovations musicales et biens d’autres prix ont été remises.

Pour couronner la remise des trophées, deux prix spéciaux du jury ont été décerné à deux artistes de renom. Govinal Ndinga Essomba et Henry Njoh. Les deux ont par ailleurs presté au cours de la soirée. Le célèbre titre « Naya » de Govinal est venu faire danser les mélomanes. Il a profité pour annoncer la célébration de son jubilé. « Age d’or », un titre qui a fait rêver beaucoup de personnes. Dans sa voix qui n’a pas perdu de corde avec l’usure du temps, Henry Njoh encore connu sous le pseudo de « l’homme en blanc », n’a pas dérobé à la règle. Il est monté sur scène et a fait revivre cette époque au public. Issa Tchiroma bakary, le ministre de la communication et Jean Claude Mbwentchou, son collègue du ministère de l’Habitat et du développement urbain, Lucien wantou Siantou et d’autres responsables présents dans la salle n’ont pas pu résister. Ils se sont levés, sont allés sur le podium et esquissés quelques pas de danse, tout en collant des billets de banque sur le visage du chanteur.  Des artistes comme Coco Argenté, Stypak Samo et X-Maleya ont également presté au cours de la soirée. La fête s’est achevé avec la coupure du gâteau des 10 années des Rts awards. Une cérémonie de récompense qui gratifie les artistes qui se sont démarqués au cours de l’année 2011.

Armelle Sitchoma

Palmarès

Meilleur studio de musique : Sound Arts
Meilleur cabaret : Yao-ba
Meilleur artiste de reprise : Dj Pat Cool
Révélation musicale féminine : Mani Bella
Révélation musicale masculine : Stypack Samo
Artiste ou groupe de musique urbaine : X-Maleya
Innovation musicale : Les 2 Kitus
Artiste ou groupe de musique patrimoniale : Marole Tchamba
Meilleur album de musique : Tous ensemble de X-Maleya
Meilleur Bikutsi 2011 : Mani Bella
Meilleur artiste africain : Patience Dabani
Prix spéciaux du jury : – Govinal Ndinga Essomba
–  Henry Njoh

Publicités

A propos Armelle Sitchoma

Hi! Bienvenue à la source de l'information. Je suis un reporter résident au Cameroun. J'aime l'information, la bonne info, la culture et surtout les TIC.
Cet article, publié dans Culture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Rts awards : 10 ans en or

  1. Cédric Tachago dit :

    wèèèèèèhhhh!!! je sens que j’ai raté de très bonnes choses.

    J'aime

  2. Décidemment 2012 c’est l’année X-Maleya. Après trois prix aux Canal2’Or, le trio s’en tire avec trois autres prix aux Rts Awards. Le chiffre 3 doit avoir une grande signification pour ces gars là. Il faudra les interroger à propos. Du coup, il y a plein de gars dans les catégories musiques urbaines, ou chanson de l’année qui ont explosé en 2011, mais il y avait rien à faire pour eux, devant la trainée de poudre du « tchokolo » des trois artistes. Dommage, qu’ils se remettent tout simplement au travail…

    J'aime

    • Mathias tu ne penses pas si bien dire. Ils n’ont pas fait un groupe de trois pour rien il faut bien que chacun ait un prix pour partage légal et équitable. Il ne faut pas que le groupe se disloque pour une histoire de prix loooooooooooool C’est le fruit de beaucoup de travail, que les autres fassent pareil et ça ira. Le travail paie toujours tôt ou tard.

      J'aime

  3. mbougang chedjou rigobert dit :

    merci a armel pour l’info

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s