Maltraitance : Un enfant bastonné par sa mère et son oncle

Le petit garçon de 12 ans est interné à l’hôpital de district de Bonassama.

Junior samba est actuellement interné aux services des urgences de l’hôpital de district de Bonassama. Il y est arrivé le mardi 13 mars 2012 aux environs de 15 heures. Le petit garçon, âgé de 12 ans, élève au government English primary school de Ndobo, a été bastonné par sa mère et son oncle. Il présente des écorchures sur le dos, les bras, les pieds et la plante des pieds. Il se sert de son ventre pour se coucher. Difficile pour lui de s’assoir ou de rester en position debout. Il est pris en charge dans cette institution hospitalière depuis mardi. « Il est arrivé ici avec une femme des services sociaux. Il marchait à peine et se tordait de douleur », témoigne une infirmière.
Tout s’est déroulé le samedi 10 mars 2012 au quartier Bonendale à Douala. « Mes voisins sont allés dire à ma mère qu’ils m’ont à la gare routière de Ndobo pourtant j’étais au ministère du soya. Je suis arrivé à la maison le vendredi 09 mars 2012 aux environ de 18 heures. Le lendemain ma mère m’a déshabillé, elle m’a attaché les mains et les pieds. Grâce au tuyau à gaz et un bâton, elle et mon oncle m’on copieusement battu », raconte Junior samba. C’est seulement le mardi 13 mars 2012 lorsqu’il s’est rendu à l’école pour les compositions de fin de deuxième trimestre que les enseignants ont estimé qu’il ne pouvait pas être évalué dans cet état. Il a donc été conduit au district de santé de Bonassama par une femme des services sociaux.
Depuis qu’il est interné dans cet hôpital, sa mère passe lui rendre visite quelques fois. « Elle est venue mardi, mercredi et hier », se souvient-il. Son oncle quand à lui s’est présenté une seule fois. Selon certains gardes malades présents dans la même salle que Junior, il est entré comme un bandit et quelques minutes après il est reparti. Il a remit une somme de 500 Francs Cfa au petit garçon et est reparti. De temps à autre, Junior reçoit des dons des autres malades. Ils ont d’ailleurs cotisé de l’argent pour l’offrir une paire de babouche. Selon le petit garçon, son père est décédé et le frère de son père vit désormais avec eux. Il est quelques fois battu par sa mère « pas aussi sévèrement », précise t-il.

Armelle Nina Sitchoma   

Publicités

A propos Armelle Sitchoma

Hi! Bienvenue à la source de l'information. Je suis un reporter résident au Cameroun. J'aime l'information, la bonne info, la culture et surtout les TIC.
Cet article, publié dans Faits divers, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s