Causeries musicales: les anciens artistes retracent leurs parcours

Sam Fan Thomas, Ebeny Donald Westley et Florence Titty-Dimbeng ont raconté leur « succes story » mardi 14 février 2012 à l’Institut français de Douala.

« Je suis arrivé dans le monde musical en 1976-1979 pour rivaliser mon ami Kembè. A cette époque, il apprenait à jouer à la guitare et revenait chaque soir m’apprendre les notes qu’il connaissait. Il faisait le « Do.Fa.Sol » il m’a donné la guitare et j’ai fais la note en quelques minutes. Par la suite, j’ai rencontré André Marie Talla qui jouait à la guitare en banbou et une aventure a commencé. On jouait au cabaret la paillote à Bafoussam. Dans les années 80, on fait un enregistrement et André Marie Talla va en France et revient avec du succès. Je me suis dis que si André revient avec du succès, moi je vais cartonner si j’y vais et je suis parti », se souvient Sam Fan Thomas. Des histoires rocambolesques et pleines de rebondissements, les mélomanes venues partager la 3ème édition des causeries musicales à l’Institut français de Douala mardi 14 février 2012, n’ont pas été déçus. Entre les révélations du batteur Ebeny Donald Westley, les déclarations de Sam Fan Thomas et le parcours de Florence TITTY-Dimdeng, ils ont passé de meilleur moment de la Saint Valentin.
Ebeny Donald Westley, grand batteur. Il a eu comme maître le feu lépreux Eliba Money avant de s’envoler pour l’Angola. De succès en succès, il est contacté par Jo Adam’s pour jouer avec Lionel Richie. « Ce fut un succès planétaire », affirme Donald. Il a également accompagné Stevie Wonder. Cette expérience l’a permis d’apporter un plus dans la musique camerounaise. Il a produit l’artiste Dina Bell, propulsé Wes Madiko, Ndedi Dibango, Douleur, Mango et joué dans l’équipe nationale du Makossa. Florence Titty-Dinbeng quand à elle a commencé comme choriste. Parti du Cameroun dans les années 60 elle se lance dans la musique en 1970. Florence va de choriste à agent artistique et par la suite, producteur de spectacle. Elle est choriste chez Manu Dibango avant de devenir son agent artistique. « J’ai créée ma propre boite que j’ai nommé la Variété où j’ai récupéré Manu Dibango, Lokua Kanza et beaucoup d’autres artistes », se réjouit Florence. Par la suite, Florence est la directrice artistique du Kora awards pour une période de 10 ans, elle monte aussi les awards de la musique gabonaise. «Je suis aujourd’hui une professionnelle des métiers de spectacle, ce que j’ai toujours souhaité », avance-t-elle toute souriante. Sam Fan Thomas n’a pas manqué de raconter la naissance et le succès de « Africa typic collection » et groupe « Makassi » qui veut dire force. De quoi passer une bonne fête de la Saint Valentin.

Armelle Nina Sitchoma

Publicités

A propos Armelle Sitchoma

Hi! Bienvenue à la source de l'information. Je suis un reporter résident au Cameroun. J'aime l'information, la bonne info, la culture et surtout les TIC.
Cet article, publié dans Culture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s