Un enfant brûle dans un incendie à Douala.

Les parents de Victory 3 ans, étaient absents de la maison au moment du drame.

Victory, 3 ans, est mort calciné dans un incendie qui s’est déclaré hier lundi 23 janvier 2012 au lieu-dit « quartier Bangoua » à New Bell à Douala. Les flammes se sont déclarées aux environ de 3 heures du matin. Au moment où le feu a commencé, trois enfants dont Junior 8 ans, Calixte 6 ans et Victory 3 ans, se trouvaient dans la pièce. « Depuis samedi nous n’avons pas de lumière donc quand le feu a commencé, on essayait de le circonscrire. C’est lorsqu’on a entendu des gens cogner la porte qu’on a su qu’il y avait des gens à l’intérieur. Arrivé devant la porte, celle-ci était fermée avec un cadenas. Dès qu’on l’a cassé, les deux premiers enfants sont sortis, mais les vêtements en feu avaient déjà enveloppé le dernier », témoigne un voisin.
Au moment du drame, aucun parent n’était présent. « La mère de la maison est enceinte. Dimanche autour de 22 heures, elle a eu des contractions et on l’a amené à l’hôpital. Quand je suis revenu vers 2 heures du matin, il n’y avait rien. C’est à 3 heures que j’ai vu le feu qui s’échappait de la pièce voisine », relate Amos, propriétaire de la chambre voisine. Une partie de la charpente de sa chambre est partie dans les flammes ainsi que les baffles de son poste radio et quelques objets de cuisine. Le père de famille quant-à lui est gardien de nuit et était au travail au moment du drame. C’est grâce à l’aide des voisins que les flammes ont pu être maîtrisées, indique un voisin. « Nous avons appelé les sapeurs pompiers mais ils ne sont pas venus parce que nous sommes dans le noir. On a puisé l’eau du puits pour éteindre le feu », affirme Amos.
Junior 8 ans et Calixte 6 ans légèrement brulés, ont été transportés à l’hôpital annexe de Bingo pour des soins. Sur le site, hier vers 10 heures, le corps de Victory 3 ans gisait encore dans les détritus dans la pièce brûlée. Une pile de vêtement sous laquelle on a sorti son corps est visible à même le sol. En quittant les lieux, une quête était ouverte pour venir en aide à la famille approuvée.
Armelle Nina Sitchoma

Publicités

A propos Armelle Sitchoma

Hi! Bienvenue à la source de l'information. Je suis un reporter résident au Cameroun. J'aime l'information, la bonne info, la culture et surtout les TIC.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s